Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 21:23

Enfin j'en ai, il était temps.
J'en ai rêvé des mois durant.
On m'en parlait régulièrement,
J'écoutais sans y croire vraiment.
Enfin je peux me reposer,
Rêver, chômer, sans me cacher.
On m'l'a promis, juré, craché,
Des VDI, pas d'VDD.
Enfin le temps n'est plus à craindre.
Même mon réveil je peux l'éteindre.
Je peux surtout ne plus me plaindre
De deadlines courtes. A eux de geindre !
Enfin la fin de toute pression,
Des journées pleines de réunions.
Désormais place à mes passions.
Osef le reste dont la raison.

 

Enfin... je sais, c'est l'euphorie
Qui s'associe à la folie.
Cela me plaît : hell yeah I'm free!
Sans sou mais sans souci aussi !

03/06/14

Repost 0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 09:11

Plante ta tante si ça t’tente. Elle t’enchante cette attente ? J’attends d’puis l’an quarante, j’m’impatiente sur cette pente savonneuse qu’est la vie. C’est pour quand l’bon moment ? M’est d’avis dans longtemps. L’espoir luit et pourtant… Et pourtant… Et pourtant…


Rien n’est fait en effet. Optimisme fou donc vrai. Je le sais, tu le sais, pour certains c’est jamais. Ça tombe bien j’suis quelqu’un jamais sûr, sûr, de rien. Et pourtant j’l’attends bien ce machin de gamin. Et pourtant… Et pourtant…


File d’attentes illusoires, mon cœur chante dans le noir l’espoir et l’désespoir côte à côte… va savoir. D’l’oublier j’ai rêvé. Réveillé j’ai pigé que nous sommes tous piégés, qu’on n’finit que frustrés. Et pourtant… Et pourtant…


Remue-toi mon p’tit gars, bouge les bras, fais des pas, ne reste pas assis là ou la vie t’oubliera. Qui veut ça ? C’est fini les questions, inepties qui emplissent mon esprit. Aujourd’hui promis j’vis !

 


14/05/14

Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 10:30

Je veux partir / m'en aller loin / pour découvrir / d'autres chemins, / ne pas laisser / le quotidien / m'emprisonner / pour trois fois rien. / Bien sûr l'ailleurs / n'est pas certain / et peut faire peur, / oui c'est humain, / mais nous sommes jeunes, / avons besoin / d'un peu de fun / pour notre bien, / de la folie, / ne s'rait-ce qu'un brin / donc je t'en prie / rejoins-moi ! Viens !

 

S'en aller voir / d'autres pays, / d'autres espoirs, / d'autres envies, / le cœur ouvert / à l'infini. / Aventurière / sera not' vie. / Quittons le train / train un peu gris / pour un demain / bien plus joli / à la rencontre / d'autres ethnies / pour qu'elles nous montrent, / racontent aussi / d'autres histoires, / philosophies. / Va pour ce soir : / viens, allons-y !

 

08-04-14

Repost 0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 17:20

J'ai changé de photo, pourrais-tu la liker ?

J'ai besoin d'exister. Je t'en prie mon poto.

Je me suis mis en scène pour paraître un peu cool,

M'démarquer de la foule uniforme qui me peine.

Aime-moi, regarde-moi, je suis original.

Je ne suis pas "pas mal", je suis bien mieux que toi.

Inspire-toi de ma vie, de mes mots, de mes gestes,

De tout et puis du reste. Je sais qu't'en as envie.

Je n'm'intéresse à toi que pour me comparer,

Et pour me rassurer car je gagne à chaque fois.

M'as-tu vu, narcissique, je ne suis que le fruit

Trop gâté, trop pourri d'un monde catastrophique.

 

06/05/14

Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 13:09

J'emmerde le petit peuple,

Il n'avait qu'à grandir.

Toujours à se morfondre,

Il n'a pas d'avenir !

Il me fait tant pleurer,

Oui tant pleurer de rire

A ne pas se bouger

Pour enfin réussir.

 

J'emmerde le petit peuple

Et le clame haut et fort.

Nous ne sommes pas égaux

A part devant la mort.

Lui qui est moche et faible,

Nous qui sommes beaux et forts,

Il me semble impossible

Que l'on se mette d'accord.

 

J'emmerde le petit peuple,

Je veux que ce soit clair.

C'est déjà trop d'honneur

De lui offrir ces vers.

Pour pleurer sur son sort

C'est sûr c'est un expert

Mais qu'en est-il du reste ?

Rien. Il ne sait rien faire.

 

J'emmerde le petit peuple

Qui veut nous ressembler

Et qui adore pourtant

Toujours nous critiquer.

Illogismes répétés,

Stupidité innée,

Le petit peuple a tout

Pour être ostracisé.

 

J'emmerde le petit peuple,

Il n'avait qu'à grandir !

J'emmerde le petit peuple

Et le clame haut et fort !

J'emmerde le petit peuple,

Je veux que ce soit clair !

J'emmerde le petit peuple

Qui veut nous ressembler.

 

27/04/14

Repost 0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 08:24

Dans le cadre de la #teamécriture, nouvel ordre de mission donné par @venise3 : une scène qui se déroule en huis-clos racontée par deux protagonistes ou témoins différents.

Voici ce qu'ont fait les autres :

 

@Sofiecherie

@parigo1968

@cdnotebook

@princesspepett

@venise

 

Voici ma contribution :

 

___________________________________

 

- Je vous arrête tout de suite, elle n'a rien de spécial. À sa place ça aurait très bien pu être moi tu vois... Elle a juste eu de la chance, c'est tout ! Rien d'autre. Elle qui se ventait d'être seule, de ne pas avoir encore de petits, de "descendance"... Vous ne trouvez pas cela triste vous ? Elle était spéciale, okay je l'admets, mais pas dans le bon sens de la chose si vous voyez c'que j'veux dire !

 

- C'est facile, j'étais prisonnière, une parmi tant d'autres. Je savais que je valais plus mais que cela ne servirait à rien si je restais enfermée là-bas, dans ce temple de l'inceste. Il y a de quoi douter de soi, perdre de son originalité et lentement mais sûrement ne devenir que du passé.

 

- J'en ai vu passer des petites comme elle, beaucoup ne tiennent pas longtemps d'ailleurs. Je m'étais dit qu'elle serait comme les autres, qu'il fallait la guider pour qu'elle ne se sente pas perdue. Naturellement je me suis avancée vers elle pour l'aider mais vous savez ce qu'elle m'a répondu ?

 

- "Chut !" Je savais bien ce qu'elle voulait faire : m'étouffer avant même que je ne respire, me briser avant que je ne sois construite, me... vous avez compris l'idée.

 

- "Chut !" Vous y croyez vous ? Petite prétentieuse. Le pire c'est pas ça, le pire c'est qu'elle brillait plus de jour en jour... au point de me dépasser et de toutes nous éblouir. Je crois même qu'elle commençait à aspirer notre lumière. Prétentieuse ET voleuse !

 

- Bref, le temps passait et je savais que le bon moment n'allait plus tarder. J'ai pris des forces, commençais réellement à ressembler à quelque chose. Mais... je n'étais toujours pas concrète.

 

- Vous savez, je suis ici depuis quelques années et je n'ai jamais rien vu de tel. Subitemment...

 

- ...un trou est apparu. Je ne savais pas ce qui se trouvait au bout mais je m'en moquais. Il fallait que j'y aille. C'était...

 

- ...incroyable ! Elle a plongé dedans. On ne l'a plus jamais revue.

 

 

Ce jour là un parfait inconnu qui gardait depuis toujours ses idées pour lui, en partagea une avec la presse. Elle fit tant de bruit qu'on la déclara "meilleure idée de l'univers". Le monde ne courait plus à sa perte, les inégalités n'étaient plus, la paix pouvait enfin s'installer de manière définitive. Il suffisait d'une idée.

 

 

12/04/12

Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 12:30

Je sais que je suis chiant(e)

A vous solliciter

Mais vu qu'c'est mon métier,

Que je suis un(e) mendiant(e)...

Je n'demande pas grand chose,

De l'argent, des sourires,

Un endroit où dormir

Et pourquoi pas des roses.

Je suis un être humain

Qui survit plus qu'il vit

Donc si vous prend l'envie

De m'donner un coup d'main

Ne vous faites pas prier.

Je vous dirai merci

Et le temps d'un oubli

Me sentirai gâté.

Saviez-vous que donner

Rend un peu plus heureux ?

Je n'vous veux que le mieux

Donc à vous de jouer !

 

04/04/2014

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 13:53

Je suis amoureux -- tous les jours

Donc bien malheureux -- en amour.

Je croise des déesses -- qui m'ignorent,

Qui m'évitent, me blessent -- sans remords.

J'ai le coeur qui saigne -- dans le rue

Où la froideur règne -- et me tue.

Qui sont-, où vont-elles ? -- Je demande,

Des dizaines de belles -- où qu'j'me rende !

Je soupire un peu -- quand elles partent.

Puis d'autres viennent, j'vais mieux, -- puis repartent...

Seul parmi elles toutes -- je dérive

Sur la mauvaise route. -- Elles me privent

D'la belle insouciance -- que j'avais.

Enfant, qu'ignorance, -- je marchais.

J'ai hâte de trouver -- ma Juliette

Pour enfin cesser -- cette quête.

On m'a dit de vivre -- sans chercher,

J'l'ai lu dans des livres, -- sur FB,

Mais que ce soit clair -- je n'peux pas.

Seul je désespère, -- c'est comme ça.

Donc je continue -- à errer

Dans la ville, les rues -- pour trouver

Celle qu'il me faut tant. -- Oui j'y crois

A celle qui m'attend, -- oui à toi !

 

25/03/2014

Repost 0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 19:00

Arrête, t'es bête, un bon à rien,

Tel un vaurien qu'aurait pour quête

De prendre la tête et de ses mains

Détruire le bien sept jours sur sept.

 

Tu collectionnes erreurs, sottises,

Ann'ries, bêtises : des vraies, des bonnes !

A fond tu t'donnes mais quelle surprise :

C'est tout qu'tu brises et donc on grogne.

 

Comment fais-tu pour être toi-même,

Causer problèmes si incongrus,

Si saugrenus, qui peuvent rendre blême

Les gens qui t'aiment, ou pas, ou plus ?

 

T'es un mystère dont on se passe

Voire que l'on chasse s'il flotte dans l'air.

T'es nul c'est clair. Tu laisses ta trace,

Rien ne l'efface : tout pour déplaire !

 

Allez va-t'en !

On ne t'oubliera pas, crois moi.


Allez mon grand !

Tu veux qu'on t'aide ? Ca ira vite !


Il est grand temps !

On t'a supporté tant de mois...


Qu'est-ce que t'attend ?

Oh pitié dis-nous "Je vous quitte" !

 

 

18/03/14

Repost 0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 10:04

Chanson écrite à 4 mains avec @venise3 dans le cadre de la #teamecriture (pour en savoir plus, venez sur twitter !). Merci Venise. :)

 

Les chansons des autres membres :

- Treddy (@stabiloglandyl) & Mel' (@MeliMellow90) http://www.charmithorinx.fr/?p=931

- Barbara (@BarbaraOz11) & Emilie (@RienARedire) http://rienaredire.wordpress.com/2014/03/20/musique/

- Plumechocolat (@Lactimelle) & Julian (@jul1a_n) http://plumechocolat.wordpress.com/2014/03/27/soir-de-reveillon/

_________

 

Je suis petit et je souris

A la vie et à l'avenir.

De découvertes je me nourris

Donc de faim je ne peux mourir.

 

C'est le bonheur qui s'offre à toi

Déguste-le comme il se doit

 

Guère plus haut que trois pommes, j'observe

Avec curiosité le monde.

Toute la beauté je la conserve,

Je la collecte, veux qu'elle m'inonde.

 

C'est le bonheur qui s'offre à toi

Accueille-le comme il se doit

 

J'ai l'univers qui s'offre à moi,

Je le goûte avec gourmandise.

Je suis heureux et on le voit,

J'adore ce monde de friandises.

 

C'est le bonheur qui t'ouvre les bras

Accepte-le comme il se doit

 

Mes parents, ma soeur me protègent

Pour que ne restent que les plaisirs

Dans mon esprit blanc comme la neige.

J'n'ai que la joie en ligne de mire.

 

C'est le bonheur qui s'offre à toi

Accueille-le comme il se doit

 

Bien installé dans son métier,

On n'a plus rien à prouver.

Les enfants grandissent,

Joyeuses tablées.

 

C'est le bonheur qui s'offre à toi

Accepte-le comme il se doit

 

Encore en bonne santé,

De la vie on peut profiter.

A nous le temps de voyager,

Celui des fidèles amitiés.

 

C'est le bonheur qui s'offre à toi

Accueille-le comme il se doit

 

Lorsqu'on devient âgé

Joie est d'observer

La vie qui continue,

De circuler dans la tribu.

 

C'est le bonheur qui t'ouvre les bras

Accepte-le comme il se doit

 

Et puis se retourner

Sur le chemin parcouru,

Être heureux de la vie qu'on a menée,

Des épreuves traversées

Et de toutes les joies qu'on a reçues.

 

Le bonheur surgit plusieurs fois,

C'est une somme de petites joies.

Ne le laisse pas passer,

Ouvre ton coeur pour l'attraper.

 

 

09/03/2014

Repost 0