Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 09:37


Moi j'aime les gens

Et je suis franc

Mais bien souvent
On m'le rend pas.

---

Si peu confiants,
Sûr'ment méchants,


Moi j'aime les gens,
Alors tais-toi.

---

Non populaire
Mais contre la guerre,


Moi j'aime les gens

Mais pas pour plaire.

---

Moi j'aime les gens
Et j'suis sincère

Même à travers
Ces quelques vers.

---

Même si toi non

Moi j'aime les gens,

Même s'ils sont cons
Le fond est bon.

---

Pour ce qu'ils sont

Moi j'aime les gens,

Pour ce qu'ils font,
Pour c'qu'ils défont.

---

Moi j'aime les gens
Et je suis franc

Même si souvent
Ils ne s'aiment pas,

---

Se croient gênants,
Mais maintenant


Moi j'aime les gens,
Comprenez-moi.



[texte écrit hier soir avant de m'endormir ... prochain texte (j'espère) devrait être sur le plaisir de prendre le bus =) on verra le résultat ;)]
Repost 0
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 15:41



Je me souviens d'un jour - Je me suis senti grand.
Et ceux qu'étaient autour - N'étaient que des enfants.
Je m'souviens de ce jour - Comme si c'était hier,
Comme si de mon enfance - C'était la mise en bière.
Avec mon pull en laine - D'un vert qui était clair,
Jean marron à l'ancienne, - J'avais un look d'enfer.
C'est en me regardant - Sur une photographie
Que soudain j'ai compris - Que j'avais bien mûri.
Nous étions en CE, - CE1, CE2,
Nous ne connaissions rien, - Nous prenions pour des dieux
A flotter dans les airs - Sur des cheveaux de fer,
A rire de l'avenir - Avec des airs bien fiers.
Nous étions tous joyeux, - D'être ensemble, de jouer.
Nous sommes un peu plus vieux, - Désormais écartés.
J'en garde de bons souv'nirs - Et puis quelques soupirs
Quand je repense à lui - Qui ne peut plus vieillir.





Je me souviens d'un jour - Je me suis senti grand.
Et pourtant à présent - Je devrais l'être autant,
Mais très étrangement, - Je ne suis plus le même,
Peut-être à cause du temps, - Ou d'un quelconque problème.
Sur l'image en question, - Je suis un vrai gamin.
Je suis encore très blond, - Je n'me soucie de rien.
Avec une flute au bec, - J'ai l'air d'être concentré
Comme le serait un con - Centré sur ses idées.
C'était une belle journée - Qui est restée gravée
Dans mon petit cerveau, - Cachée sous mes pensées.
C'était une belle journée - Qui est restée gravée
Sur cette photo de moi - Que j'viens de regarder.
Une pierre de mon passé - Soulevée à bout d'bras
Pour bien me rappeler - De vous et de vos voix.
C'était une belle journée - Qui restera gravée
Par ce texte, ce poème, - Qu'est enfin terminé.




Repost 0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 14:07

Je sais, on va me dire "ouais, tout simplement parce que Pep's est entrain de se faire connaitre, ben maintenant tu fais un article sur lui sur ton blog histoire de suivre la mouvance actuelle". Sauf que là, je ne parle pas de Liberta (d'ailleurs, juste un petit mot : je préfère amplement la version trouvable sur le blog de ma Mélanounichette à celle qui passe sur les radios, où il est seul, et où ça donne pas super à mon goût).
Cette chanson, Tristan, je l'ai découverte grâce à Max' (son blog est trouvable dans mes liens) qui en me faisant découvrir Liberta avant tout le monde, m'a donné envie de chercher d'autres chansons de ce chanteur pas mal.

Résultat : cette chanson est émouvante car parlant d'une histoire vraie, avec des vidéos de ce Tristan décédé à la montagne, lui qui était pourtant bon au snowboard. On peut également voir ses amis et à la fin de cette vidéo, ils disent un petit mot pour parler de Tristan, si bien que pour moi, l'ensemble est triste mais presque magique et je veux le faire partager. Bon visionnage.



Repost 0
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 10:51




Perdu entre la nostalgie et le plaisir du présent ...
Repost 0
Published by WacsiM - dans ... autre ...
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 21:50

(image provenant d'ici)


Nous sommes les pièces d'un échiquier

Si grand que nous n'le savons pas

Et c'est d'ailleurs sûr'ment pourquoi

Nous avançons sans reculer.

Nous avons en nous l'impression

De vivre pour atteindre nos buts,

On se relève dès que l'on chute

Mais ce n'est qu'une vague illusion.

Si jamais cela s'avère vrai,

Que notre futur est dans les mains

D'un joueur, peut être même d'un gamin,

J'espère juste qu'il sait ce qu'il fait.


Mais si jamais je suis une pièce,

Espérons que je sois le roi,

Qu'la partie tourne autour de moi

Et que ma reine soit une déesse.
Repost 0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 12:40

Magnifique chanson qui allie la mélodie de Zaho (au refrain et en "choeur"), le slam de Grands Corps Malade et le rap de Kery James. J'aime beaucoup cette chanson et je veux la partager avec ceux qui ne la connaissent pas. Découvrez les albums de ces trois chanteurs, ça vaut le coup :) (pour les découvrir, rien de plus facile qu'aller sur Deezer.com)


Kery James - Je m'écris ft. Zaho & GCM
envoyé par Marerw



Dites moi ce que vous en pensez ;)
Repost 0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 15:13

Je veux écrire, inscrire des rires sur cette page blanche
Et puis sourire au pire, au mieux, c'est ma revanche,
Ne plus jamais essuyer mes larmes sur ma manche
Mais pourvu que la joie en moi jamais ne flanche.
Je veux faire honneur à mon passé, à mes maux
Que j'ai dépassé d'un pas pressé, sans un mot,
Car je parlais à travers mes textes, mes impros,
Car le talent de converser me fait défaut.

Je sais que des décès ont provoqué l'envie
De me servir de lettres, de phrases comme thérapie.
Je sais que les essais ne sont pas très jolis
Mais c'est ma vie alors tant pis, c'la me suffit.
J'ai poursuivi, j'ai continué pour oublier,
Pour m'alléger, pour m'apaiser, pour protéger
Toutes mes pensées de ce danger qu'est "déprimer",
Toutes ces années dominées par le verbe "donner".

Depuis est venue l'éclaircie dans mon nuage
Et pourtant je n'ai pas cessé d'écrire des pages.
Même si la peine n'était plus dans mon paysage,
Je voulais encore partager quelques messages.
Depuis je parle de tout, de rien, du Mal, du Bien.
Depuis je m'en amuse comme un gamin qui peint
Les choses qui viennent, non siennes, non saines, tout comme quelqu'un
Qui décrit le monde qui se jète dans un ravin.

Depuis j'ai aussi compris que tout n'est pas noir,
Que brillent quand même les étoiles quand nous vient le soir,
Qu'il ne faut pas cesser de croire en la victoire
De la joie sur la tristesse que nous laissons choir.



[Mon inspiration m'est venue
Quand la page blanche s'est assombrie
Par des mots crus, par les débuts
De l'écriture, de ma p'tite vie.
Mon inspiration disparue
Quand soudain je n'ai plus envie
D'écrire ce que j'étais, je fus,
Mais ce que je rencontre depuis.]



[Un petit texte réalisé dans la nuit de samedi à dimanche (du 20 au 21 donc) suite à une conversation sur msn avec ma 'tite Lô qui m'a donné comme sujet de textes : l'inspiration, la hantise de la page blanche ... en fait, mon texte ne débute pas réellement sur ces thèmes et se termine que rapidement là-dessus mais je dois tout de même te remercier car sans toi, je n'aurais pas écrit ces 28 alexandrins en l'espace de 45 minutes. Merci ^-^]

Repost 0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 23:25

Pour une histoire de partage, je mets ici le clip de la chanson "Le café", excellente chanson, marrante et le clip qui l'est tout autant. Je le mets également ici dans le but de le "stocker" pour ne pas avoir à aller ni sur dailymotion ni sur youtube pour le revoir quand je le souhaite.

Le voici :



Le Cafe
envoyé par nicop
Repost 0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 20:51

C'est à la recherche du bonheur
Que j'ai gaspillé toutes mes heures.
C'est après la joie, le plaisir
Que je me mettais à courir.
Des journées entières je partais
Pour ne rien trouver, non, jamais.
Alors je me suis allongé
Dans le but de me reposer.
Et le lendemain j'étais frais,
Dispo, l'esprit calme, j'étais prêt,
Plus aucune tempête dans ma tête.
En route pour la quête de conquêtes.



N'ayez pas peur, approchez-vous
J'mords pas au premier rendez-vous
N'ayez pas peur, je n'suis pas fou
Je me donne juste un style, c'est tout

(bis)


Je vous vois arriver si belles
Que s'effondrerait presque le ciel.
Je tombe par-terre, la langue dehors,
On pourrait croire que je suis mort.
Je me relève tant bien que mal,
Avec un instinct animal,
Les griffes sorties, le coeur qui bat
Et la chasse qui commence comme ça.
Des coups d'oeil à gauche et à droite,
A courir je souffre et je boite
Et je me mets même à ramper
Pour être le premier à gagner.



N'ayez pas peur, approchez-vous
J'mords pas au premier rendez-vous
N'ayez pas peur, je n'suis pas fou
Je me donne juste un style, c'est tout

(bis)


Une fois debout, ma tête qui tourne
Et ainsi la chasse que j'ajourne.
Je m'éloigne de toutes ces beautés
Qui m'ont fait délirer, rêver.
Je m'en vais rejoindre mon lit,
Honteux comme coupable d'un délit.
J'essaie d'oublier la soirée
Et d'assagir toutes mes pensées.
C'est à la recherche du bonheur
Que j'ai gaspillé toutes mes heures.
C'est après la joie, le plaisir
Que je me mettais à courir.



["Oh ... Õ_o ... W@C$!M qui publie un nouveau texte ?? étonnant ... Ah, non, j'ai eu peur ... c'est encore un texte sur l'amour et la quête du bonheur, ça veut dire qu'il n'est plus inspiré et que donc faut pas s'attendre à plein d'nouveaux textes prochainement ..."
Eh oui, quand je ne sais pas quoi écrire, j'écris l'amour ... ou plutôt le manque d'amour dans le cas présent. Je trouve ce texte assez bof, assez décevant mais je cherche un sujet intéressant, assez sérieux, qui pourrait m'inspirer et me faire écrire une copie-double en l'espace d'une heure (ce n'est pas mon but ultime, mais cela voudrait dire que je suis VRAIMENT inspiré).
Bref, je vais essayer de publier un peu plus souvent tout de même (et essayer de revenir avec des textes plus que des lettres ouvertes car c'est tout de même le premier but de ce blog).
See ya all ;)
]

Repost 0
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 09:10


LETTRE A MOI-MEME



C'était tellement une peau de vache qu'on l'appelait "Dur à Cuir"  ¤¤  Il fait pas trop moche, je suis seul à la maison !!!  ¤¤  Tout va bien, pas de sombres pensées (ou si peu), j'vous emmerde si cela vous semble bizarre voire totalement faux.  ¤¤  Entre Twitter, Facebook, Wordpress, MSN, Over-blog, Deezer ... dur de suivre le rythme ^^  ¤¤  J'ai essayé d'écrire un texte mais je n'ai réussi à avoir que 4 vers ... les suivants :


[  Si l'un d'eux décide de céder,
Décédé, se propage l'acide
De la bêtise, méchanceté
Qui s'étaient cachées dans leurs rides. 
]




Mercredi, premier jour dans mon école ... premiers contacts avec mes p'tits camarades ... l'emploi du temps, les matières, les profs ... Il va falloir que je me fasse à cette vie qui me semble si étrange pour l'instant et qui pourtant, dans très peu de temps, sera mienne. Ma classe sera-t-elle cool ?? Les profs seront-ils bons ?? Finirai-je tôt les journées ?? Commencerai-je tard les journées ?? Vais-je me plaire dans cette filière ?? (j'en suis persuadé, oui =))

Je remarque que les questions se suivent, se succèdent ... et surtout sont inutiles car il suffit d'attendre mercredi soir et j'aurai toutes les réponses, ou presque.










LA FLEMME DE CONTINUER ...
Repost 0