Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 16:10

Tout le monde commence à connaître Yodélice, groupe de musique chantant en anglais, créé par Maxime Nucci. C'est donc un français ce chanteur à la voix so nice =) après cette chanson, vous allez pouvoir voir ce qu'il faisait avant ;)

"Insanity" de Yodélice



"La nuit c'est comme la mer" de Maxim Nucci


Repost 0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 15:41



Je tairai ton nom mon ami.

Tu as déjà bien des soucis.

Que deviennent joie tes pleurs et larmes.

Que la paix soit ta meilleure arme.


Tu étais prêt à partager,

T'aurais tout fait pour être aimé

Par elle, par celle que tu trouves belle

Qui aussi ton espoir le fêle.

Tes sentiments t'ont consumé,

L'échec tu n'as pu l'assumer.

Tu voudrais paraître fort quand même,

Ne plus avoir aucun problème.

Mais elle, frivole, te vole ton cœur.

Regarde, ce qui t'entoure t'écœure.

Tu passes des rires, devant les autres,

Aux larmes mais ça n'est pas ta faute.

Je te comprends sans tout connaître.

Difficile est la quête de l'être.

Les déceptions deviennent tensions,

Questions puis incompréhension.

La pire douleur vient du bonheur

Qui n'est plus, qui fane comme une fleur.

Car la souffrance est mon secteur,

Parlons ensemble de nombreuses heures.


Je m'en irais aussi pleurer

Si je ne devais pas t'aider.

J'inscris ces mots sur le papier

En espérant ne m'être trompé.

Je veux ce texte universel

Pour l'amour et la haine pèle-mêle.

Je veux ce texte universel

Pour refuge après les querelles.


Je tairai ton nom mon ami.

Tu as déjà bien des soucis.

Que deviennent joie tes pleurs et larmes.

Que la paix soit ta meilleure arme.

 

 

[20/06/09]

Repost 0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 10:00

 

Lui face à elle.

Lui face à moi.

Lui face à nous.

 


C'est assez horrible de constater la pauvreté

Quand tout de suite après, ce sont des riches qu'on s'en va côtoyer.

Lui, qui se promène en chaussons morts,

Fouillant dans les poubelles de l'arrêt des bus.

Elle, qui se plaint encore et encore

Quand elle a tout, oh ma pauvre petite puce.

Il ne demande rien, il a sa fierté mais aussi ma pitié.

Seul face à lui je ne peux que nous questionner.

Elle fait celle qui de son argent pourrait bien se passer,

Mais c'est faux, elle me fait tout autant pitié.

Il nous paraît être dans un autre monde,

Celui que l'on connaît a dû le renverser.

Ce contraste d'univers est immonde,

Mais à quoi bon cette avalanche de larmes versée ?

 

Allongé sur du carton,

Son chien faisant le planton :

Ce sont ces images qui

Nous hanterons cette nuit.

Noirci par la vie,

De dehors, de dedans.

Il dévie sans envie

Au gré du vent grandissant.


Allant payer pour quitter le parking, il m'attend, évidemment.

Il me demande de l'argent, je lui dis « j'en ai pas » donc je mens.

Admettons que j'accepte de lui donner la piécette,

Pour paraître gentil, je lui parle du temps :

« Il fait beau aujourd'hui », lui qui rage dans sa tête

Et j'ajoute bêtement « c'en est même plaisant »

Sans penser un instant que dehors il y vit,

Que personne ne lui a demandé son avis.

Nuits à la belle étoile, ça les interpelle quand on trouve ça romantique.

Pour eux c'est moche quand c'est sans romance et sans fric.

Plus rien à perdre à part peut-être les outils pour vivre,

Souvent pour se réchauffer, oublier, s'amuser, regretter, ils restent ivres.

On essaie de les comprendre,

On croit parfois que c'est un choix,

Mais si c'était le jeu de l'oie,

Dis toi bien qu'ils voudraient se rendre.

Alors je quitte le parking dans ma voiture, ma berline,

En le voyant ainsi assis par terre, six pieds sous terre je l'imagine.

J'y pense un instant, puis j'oublie et m'en moque.

On ne se souvient d'eux que quand ils nous choquent, que lorsqu'ils nous provoquent.

 

Allongé sur du carton,

Son chien faisant le planton :

Ce sont ces images qui

Nous hanterons cette nuit.

Noirci par la vie,

De dehors, de dedans.
Il dévie sans envie

Au gré du vent grandissant.

 

Nous sommes quatre ou cinq, on est bien, on est jeune.

Le sourire aux lèvres, des blagues qui fusent, on s'en va déjeuner.

On le croise, on s'en fout totalement mais lui, lui il jeûne.
Bien que forcé, il se dit : « c'midi j'vais pas manger » et ça a tout changé.

On va dans un macdo mais ils n'ont plus de potatoes,

Alors pour s'excuser, ils nous offrent des bigmac en plus, ça nous console.

Son seul plaisir est celui de fumer une cigarette trouvée sur le sol.

Il n'a rien, on a tout, et pourtant de se plaindre on ose.

Son ventre gargouillant lui tire un flot de larmes.

On se permet de dire « mais quel vacarme !! »

Le chien se place sous la tête de son maître

Pour s'hydrater grâce à la tristesse, non mais sale traitre.

 

Allongé sur du carton,

Son chien faisant le planton :

Ce sont ces images qui

Nous hanterons cette nuit.

Noirci par la vie,

De dehors, de dedans.
Il dévie sans envie

Au gré du vent grandissant.


A lui, à lui, à lui, ne nous croyez pas quand on vous dit qu'on est « désolé »

On ne préfère pas l'idée de vous voir riches et de nous voir dans la pauvreté.

A elle, à moi, à nous, n'êtes-vous pas indignés par vos comportements ?

N'auriez-vous pu leur faciliter la vie ne serait-ce qu'un instant ?

Égocentrisme, Individualisme, caractéristiques de l'homo oeconomicus,

Comprenez juste que nous sommes mauvais, l'homme est un méchant gus.

 

 

[12/06/09]

Repost 0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 00:30
Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 20:58


- Espérer Devenir -

 


  1. Rechercher les mots exacts

  2. Pour ne pas manquer de tact.

  3. Devenir professionnel

  4. Dans les textes émotionnels.

  5. Partager, peut-être même trop,

  6. Pour fleurir des idéaux.

  7. Devenir le manageur

  8. De nos vies qui vous font peur.

  9. Promouvoir la joie de vivre.

  10. Émouvoir comme dans les livres.

  11. Espérer devenir l'être

  12. Qui se moque bien du paraître.

  13. Désirer l'évolution

  14. Dans la paix, sans les tensions.

  15. Regarder en agissant

  16. A l'inverse des dirigeants.

  17. Conserver dans mon esprit

  18. Vos sourires, je vous en prie.

  19. Espérer devenir ceux

  20. Ayant les cieux dans les yeux.

  21. Profiter de chaque jour

  22. Car il en vaut le détour.

  23. Profiter de chaque nuit

  24. Passée en d'bonne compagnie.

  25. Cueillir le jour, « carpe diem »,

  26. Éclairer nos visages blêmes.

  27. Si possible faire que l'on s'aime

  28. Pour éviter les problèmes.

  29. Collecter les bonnes idées

  30. Pour arrêter d'être bridé.

  31. Saboter les saboteurs

  32. Comme arrêter l'arroseur.

  33. S'en aller quand c'est pressant

  34. Et attendre les changements.

  35. Correspondre à notre futur.

  36. Se débattre, points de suture …

  37. Bien écouter les promesses,

  38. Nous y confronter sans cesse.

  39. Espérer un avenir,

  40. Espérer le devenir.

 

 

Espérer un avenir,

Espérer le devenir.



[12/06/09]
Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 10:47


Joyeux Anniversaire
(en retard) !!





C'est reparti pour un tour ? On verra bien ...
Repost 0
Published by WacsiM - dans ... autre ...
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 10:31

Petite découverte dans le cadre de la préparation pour aller à un festival. Ainsi, j'aime bien un p'tit peu connaître les groupes que je m'en vais voir (j'ai le temps, c'est le 13 juillet) et donc dans la programmation du Festiroc de Saint-Aubin des Châteaux, il y aura : La Rue Ket', La Ruda, Les Fils de Teuhpu, Hilight Tribe, The Booze et La Jarry. Donc pour l'instant, je vais d'abord écouter quelques chansons des trois premiers, et je continuerai plus tard avec les trois derniers.

Bref, voici "Bricoleur" des Fils de Teuhpu ... c'est bien musical, bien festif, et ça s'écoute bien en gros =) A vous ;)




Qui veut venir au Festiroc avec moi alors ? C'est le 13 juillet à st-Aubien des Châteaux (à côté de Chateaubriant), c'est sympathique et ça dure la soirée/nuit ... donc à vous de voir ;) vous me dites et je peux aller acheter les places pour vous aussi (du moment que vous me remboursez xD).
Repost 0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 11:13



Par où commencer dans ce flot d'idées ?

Je navigue sans boussole en vaillant homme.

Mon navire, c'est mon corps ou bien tout comme,

N'est qu'une épave sur cette mer endiablée.

Je pensais avoir le cran pour survivre

Dans ces torrents que provoque la marée.

Mais tout compte fait, j'ai honte, veuillez m'aider.

Moussaillons, je vous attends, plus que ivre.


Marin d'eau douce …

 

Mon bateau, sans cesse en voyage, s'abime.

Sur la terre ferme on le répare parfois.

Mais marins avant tout donc, pas le choix,

On s'en retourne vers où on nous décime.

Par faute de navigation, de raison,

On se noie là où nous allions mourir.

Mais pourquoi donc quand même y revenir ?

C'est qu'on espère y voir notre maison.

 

Marin d'eau douce …

 

C'est beau l'espoir, c'est beau d'y croire même si …

A force de virées on se questionne :

Qui suis-je ? Ce vil pirate qui s'abandonne ?

C'est mieux de glisser sur l'eau sans soucis.

Sourciller en guise de réponse amère,

C'est décidé je quitte mon vieux vaisseau.

Le temps qu'il m'a fallu m'a rendu sot.

C'est bon, je m'en vais rejoindre la terre mère.


Marin d'eau douce …

 

Adieu l'océan et ses houles tragiques.

Adieu mon bâtiment, il fut pratique.

Adieu mon équipage, adieu ma clique.

Adieu ce monde marin si magnifique.

Je rejoins le chemin boueux, terrestre,

Celui-là même qui me répugnait tant.

Je m'écarte de ma vie, de mon étang,

Attendant que la mort me défenestre.


 

[30/05/09]

Repost 0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 09:38

Du rap, du vrai !!! Oxmo Puccino de retour avec son nouvel album "L'arme de paix". Connu pour être fort en métaphores, c'est un véritable poète que l'on retrouve dans cet album (d'après ce que j'ai pu lire car je n'ai toujours pas pu écouter le CD =(). Quoi qu'il en soit, ci-après son dernier clip :


Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 20:26
Oh et puis zut, je mets quand même le texte tout de suite ... sinon je vais l'oublier in the wilds of my laptop . Brefouille, voici un texte en anglais (ça va commencer à m'en faire un ch'tit nombre) qui parle du port d'arme autorisé aux US (notamment) et comme quoi, avec une arme, c'est fou ce que l'on se sent fort alors que l'on est qu'un danger potentiel.

___________________________________________________


Refrain :

Hey guy, everyone dies

So now, just close your eyes.

Understand what I say

'cause today is the day !!

Hey guy listen my voice.

You know you have no choice.

I am God and you're dead.

You're falling in my friend !!

 

I'm God, I am a gun.

Some gold, you can have fun

If you live in US,

You can play with the death.

A shot into his head,

You'll sleep well in your bed :

A weapon in your hand,

Feeling strong as a band.

 

Refrain :

Hey guy, everyone dies

So now, just close your eyes.

Understand what I say

'cause today is the day !!

Hey guy listen my voice.

You know you have no choice.

I am God and you're dead.

You're falling in my friend !!

 

Some tears in my sentence,

You're living the last dance.

Sometimes life is crazy,

Always thought are dirty.

You, the killer, is killed.

You have done what he did.

Explain me why you cry.

Is-it because you die ?

 

Refrain :

Hey guy, everyone dies

So now, just close your eyes.

Understand what I say

'cause today is the day !!

Hey guy listen my voice.

You know you have no choice.

I am God and you're dead.

You're falling in my friend !!



[21/05/09]

[170 textes sur mon blog avec celui-ci =) cool, non ? ^^ bon, j'ai très faim alors je m'en vais manger quelque chose ... ciao friends ;)]
Repost 0