Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 21:39

 

Je sens le vent me transpercer

Et les idées se faire la malle.

J'ai les lèvres par le froid gercées

Qui saignent un peu et me font mal.

Je rêve encore de ma famille

Qui réveillonne au loin au chaud.

Je n'ai pas encore vu ma fille.

Sa naissance est mon seul cadeau.

Contraint de faire couler le sang,

Mes frères et moi sommes des bourreaux

Mais il faut bien dire que les gens

D'en face font le même sale boulot.

Nous sommes des bestiaux inhumains

Nous battant dans un champ boueux.

Peut-être ne verrai-je pas demain.

Sur cette pensée je ferme les yeux.

 

"Joyeux Noël, plein de bonheur

Et que la haine vous chauffe le cœur.

Joyeux Noël, chair à canon.

Honorez-donc votre condition !"

 

Soudain il n'y a plus un bruit

Et ce silence, notre sang, le glace.

Alors qu'il est sûrement minuit

De la musique résonne en face.

Soit je suis mort soit c'est un rêve,

Je ne peux en croire mes oreilles.

C'est bien la tant attendue trêve

Qui plus que jamais me réveille.

Les ennemis de la journée

Se retrouvent sur le no man's land.

Sans aucune animosité,

Tous ensemble c'est Dieu que l'on scande.

Les musicos jouent quelques airs

Et ceux qui ne savent rien faire dansent.

C'est beau à voir, nous sommes tous frères,

Tout du moins c'est ce que je pense.

 

"Joyeux Noël, plein de bonheur

Et que la haine vous chauffe le cœur.

Joyeux Noël, chair à canon.

Honorez-donc votre condition !"

 

La nuit s'arrête, le jour revient,

Et les bombardements avec.

Perdu, je ne me sens pas bien

Et pleure comme le ferait un mec.

Un obus éclate à deux pas

De là, de moi, je saigne je crois.

Je sens une douleur dans le bras

Et puis partout. Je crie "pourquoi".

Pas de réponse, pas étonnant.

Mon Dieu vous êtes un beau salaud.

Alors que dort paisiblement

Ma fille, je ne suis que lambeaux.

C'était c'est vrai un beau Noël

Mais la haine l'a dénaturé.

À votre avis, une fois au ciel,

À qui ma vie dois-je facturer ?

 

 

12-10-12

 

Texte inspiré de faits réels ayant eu lieu lors de la 1ère guerre mondiale. J'ai découvert cette histoire via un dessin animé le matin de Noël puis une nouvelle fois au cinéma.

Partager cet article

Repost 0

commentaires