Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 22:23

Première chose, le titre est inexact. Je ne peux pas parler de normalité, de norme ou d'être normal car je n'ai pas envie de me prendre la tête à trouver une réponse à ces questions : qu'est-ce que la norme ? Qu'est-ce qui la détermine ? Qu'est-ce qui la différencie de l'original ? Je ferai donc plutôt un éloge du peu d'originalité de bon nombre d'entre nous, de la vie que la majorité des gens vivent. Pourquoi seraient-ils (pour ne pas dire « serions-nous ») laissés de côté et devraient-ils rêver de ce que ne fait qu'une infime partie de la population ? Pourquoi ne pourraient-ils pas être fiers de ce qu'ils font au quotidien, de ce qu'ils éprouvent, de leur existence quand bien même elle ressemble à s'y méprendre à celle de leurs voisins ? L'injustice est profonde et ne choque personne car personne ne s'en rend compte. Il est temps que cela cesse !

 

Non, nous ne pouvons pas tous être original. Non, nous ne pouvons pas tous avoir un style, un air, une apparence qui dénote, qui se détache du paysage. Non, nous ne pouvons pas tous devenir des moutons noirs. Si nous le devenions, les moutons blancs deviendraient originaux par leur manque d'originalité originelle. Il y aurait de quoi se perdre. Non, il faut savoir se résigner (mais est-ce vraiment dommageable?) et accepter son sort. Si nous sommes « normaux » ou plutôt trop peu originaux, nous n'avons qu'à l'être de la plus belle manière. Pousser le vice. Regarder les statistiques et suivre les moyennes au pied de la lettre. Ou presque. Car il est également nécessaire de savoir s'en détacher puisqu'être « exactement » comme un(e) français(e) moyen(ne) serait on ne peut plus atypique. Être peu original, si on le fait bien, est à peu près aussi difficile qu'être très original.

 

La grande majorité des films, affiches et autres objets publicitaires nous renvoient vers un imaginaire, une existence rêvée mais inaccessible pour le commun des mortels. C'est justement pour que nous achetions les produits afin de nous rapprocher de cet idéal. Ce qu'ils sont bons ces communicants ! Il en va de même avec le « product endorsement » ou, pour les non-anglophones, le fait que des célébrités (qui représentent bien dans l'esprit collectif l'image d'une marque) prennent, portent, utilisent ou simplement parlent d'un produit de cette marque. Association d'images. Peut-être qu'en achetant cet objet (qui nous est généralement aussi utile qu'un rasoir peut l'être pour quelqu'un d'imberbe) nous pourrions nous rapprocher d'untel qui est tellement, oui tellement, mais tellement cool/beau/stylé/classe/génial/etc etc [rayez les mentions inutiles]. Nous souhaitons être aussi spécial, lui ressembler dans la différence. Ce que nous pouvons être cons.

 

Mister Nobody a bien plus de charme que Captain Awesome. Donald, avec ses quelques victoires et ses nombreux échecs, ses défauts et ses qualités, a cent fois plus d'intérêt que son cousin Gontran pour qui tout semble sourire. Vivre malgré les difficultés, supporter le train-train quotidien sans craquer et n'être qu'un parmi tant d'autres devrait être applaudi. Ils ne se mettent que rarement en avant mais le mériteraient tellement plus souvent. Bien sûr je pense à des personnes en particulier que je connais plus ou moins bien mais je suis persuadé qu'il en est de même pour des milliers d'autres. Que les « normaux » prennent le pas sur les « originaux » ! Et plus vite que ça !

 

03-12-13

Partager cet article

Repost 0

commentaires