Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 10:23


"Certes inférieur en nombre,

A deux, moi et mon ombre

Nous en allons plomber

Votre joie, vos torses bombés.

Éclaircissez le sombre,

Nous arrivons en trombe,

Puis laissez-vous tomber

Dans l'enfer de l'abbé.

Autour c'est l'hécatombe,

On tombe sur des décombres.

On vient vous faire passer

Dans l'oubli du passé.

Nos résultats encombrent

Tous les cimetières de tombes,

Mais sans nous remercier

Satan nous dit « assez ».

Dans mes bras quelques bombes.

Heureux, je l'en incombe.

Il meurt bien qu'agacé.

Je vais le remplacer.

 

 

Le Faust des temps modernes

A son drapeau en berne.

Le diable est déjà mort,

Comme l'amour en plus fort.

Crazy Butcher au poste,

Paré pour la riposte.

La source de l'escarmouche ?

Obama tuant une mouche.

 

 

Je viens vous tuer les porcs.

La peur sort de vos pores

Comme le sang de vos veines.

Ressentissez ma haine.

Quand la joie s'évapore

Sans même qu'on la déplore,

Je remplis la coupe pleine

Et cela ne me gêne.

Acceptez votre sort,

Cela vous rendra fort,

Bien que mort pas la peine,

Toute action devient vaine.

Le soir quand je m'endors,

J'entends vos voix, j'adore.

Dans les flammes de l'enfer,

Plus rien ne peut vous taire.

Intérimaire en or,

Plus d'âmes qui vivent dehors.

Ne reste que Dieu le père,

Il se cache au cimetière.

 


Le Faust des temps modernes

A son drapeau en berne.

Le diable est déjà mort,

Comme l'amour en plus fort.

Crazy Butcher au poste,

Paré pour la riposte.

La source de l'escarmouche ?

Obama tuant une mouche."


Le prolongement de son bras crache des rafales.

Il sourit, ils faiblissent et sur le sol s'affalent.

C'est devenu son quotidien, c'en est banal

Au point même de douter que c'est mal, anormal.


Il poursuit son chemin en marchant sur les corps.

Il conserve son rictus pour ignorer la mort.

Espérant simplement connaître un autre sort,

Il oublie, assombrit ce macabre décor.


The Crazy Butcher is back malheureusement.

C'est dans ses mots que toute sa haine on la ressent.

The Crazy Butcher est un psychopathe, vraiment.

Schizophrène de surcroit, je crois qu'il est déviant.






[20/06/09]

Partager cet article

Repost 0

commentaires