Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Identité Numérique

Contact : wacsim@gmail.com

Rechercher

Présentation

Textes by 
Photos by

Il y a actuellement personne(s) sur ce blog

Moi Par Mois

25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 20:12

Les mains dans les poches, je marche dans une rue
Je passe sous un porche, je me suis perdu
Je secoue ma tête, mon corps est stoppé.
Mes idées s'émiettent, mes yeux sont fermés.
Dehors il fait froid, mais moins qu'hier soir.
Je n'ai plus de voix, j'ai chanté pour boire.
Ca ne fonctionne pas, les gens sont radins.
Ils s'écartent de moi, me laissent crever d'faim.
Individualisme poussé à l'extrême.
C'est un cataclysme, plus personne ne m'aime.
Le mercantilisme, partout dans notre monde,
C'est le paroxysme d'l'immoral, l'immonde.
Avant'hier encore, j'avais un travail
J'roulais pas sur l'or, tout l'temps à la paille.
Maintenant, plus rien, je vis comme les chiens.
Je vois des Hommes biens qui suivent leurs train-train
Sans voir que demain tout peut se changer,
Leurs prêts en emprunts seront transformés.
D'autres s'enrichiss'ront sur leurs dos fragiles,
Les laiss'ront au fond, pas assez habiles.
C'est la loi d'la jungle en plus compliqué,
Faut pas qu'on t'épingle pour prendre les postes clés.
Pas assez malsain, j'ai fini perdant.
J'suis quelqu'un de bien mais moins riche qu'avant.



J'étais un working-poor
Mon patron m'a viré
J'n'ai plus qu'la haine, l'amour
Pour pouvoir subsister.
Nous sommes nombreux ainsi
A vivre au gré du vent,
Dans un monde bien pourri,
Dans un monde décevant.
(bis)



Je suis un clochard philosophe parfois,
Quand j'fume un pétard, quand je n'ai pas l'choix.
Notre belle société m'a persécuté,
S'est débarassée d'un être étonné
D'être dans un pays, les Etats-Unis,
Où en fait la vie n'est pas si jolie.
La seule liberté que t'as c'est d'payé,
Pour vivre réchauffé, pour se faire soigner.
Pas d'espoirs ailleurs, je n'peux pas bouger.
Non pas par la peur mais par ma fierté.
Je suis né ici, je n'ai pas choisi,
Pas de paradis, qu'un univers gris.
Vous autres sans problèmes, ouvrez bien vos yeux.
N'ayez pas la flemme de dev'nir odieux
Si c'est pour juger ceux au coeur de pierre,
Ceux qui sont friqués, ceux qui sont trop fiers.
Ayez l'objectif de survivre longtemps
Sans armes ni canifs dans un monde violent.
Restez saint d'esprit, gardez loin de vous
L'idée de profit, de voler des sous.
La brise légère vole, me refroidit l'corps.
On trouv'ra sur l'sol un être inerte, mort.
Pour l'heure je survis sur une terre ignoble.
Sur un banc, assis, je garde un air noble.



J'étais un working-poor
Mon patron m'a viré
J'n'ai plus qu'la haine, l'amour
Pour pouvoir subsister.
Nous sommes nombreux ainsi
A vivre au gré du vent,
Dans un monde bien pourri,
Dans un monde décevant.
(bis)





[Inspiration : mes cours d'éco ... le film Sicko ... et une idée me passant par la tête pour le reste ...]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mela 26/02/2008 18:25

Yips !vala que les textes que je n'ai pas encore commenter arrivent en bas de la partie "nouveautés" xDdonc tu vois j'me donne un moment spécial pour rattraper mon retard ^^ce texte, il me fait trop penser au film "à la recherche du bonheur", mais j'sais même pas trop pourquoi, hormis le thème qui est le mêmemeuh c'est vrai que ça fait flipper on ne sait pas de quoi demain sera fait, et ça peut tomber sur n'importe qui !et quand des personnes nous réclament de l'argent, est-ce qu'on en donne pour autant !nan.... : smais comment savoir qui en a vraiment besoin ?et on n'a pas les moyens d'aider tous ceux qui n'en ont pas... rah la la foutu monde où l'argent est roi !

WacsiM 26/02/2008 20:38

j'ai même pas pensé au film, mais tu as raison, il y a un lien :) en tout cas, j'ai bien aimé l'écrire (content de voir un commentaire de toi :p)